A G E N D A
JANVIER 2018 :
SAM. 6: COWARDS+PILORI+LIFESCARRED l SAM. 13: UNIT MOEBIUS ANONYMOUS + DOMINIQUE MANU + DJ KENNY HARDER l SAM. 20: RATCHARMER + TAMAGAWA + ROMAIN DE FERRON l MAR. 23: DON VITO + LE SINGE BLANC + DEATH NOCE l SAM. 27: VERLATOUR + MADAME PATATE X MARC DE BLANCHARD + T1MBER + OPASSE X ROHR SHA
FEVRIER 2018 : VEN. 2: SOIREE ESAD l SAM. 10: USÉ + PRINCESSE NÄPALM + CYCLIKWEETOS l SAM. 24: TG + PIYOYO

Mardi 23 janvier 2018


DON VITO
spastic disco noise therapy / Leipzig 
DON VITO sounds like getting a beating from a ball lightning, or, as someone said: "They play like children in a sandbox, with a sound like a Minuteman landing on an aircraft carrier platform, and the musical understatement of a Chicago jazz band."
donvito.bandcamp.com


LE SINGE BLANC
Mathrock / Metz
2ème mutation pour le primate albinos lorrain, qui n'a pas dit son dernier mot.
Toujours armé de ses deux basses et de son sens acéré de l'absurde, Le Singe Blanc revient sur scène avec un nouveau batteur/chanteur et des compos toutes fraîches. Le sourire aux lèvres et plus bagarreur que jamais, il est prêt à distribuer des pains (de joie) énergiques pour distiller une noise psyché et sautillante. (Il paraît qu'on a même le droit de danser). On n'est pas sérieux quand on a 17 ans.



DEATH NOCE
Rock froid trash poétique / Amiens
Le téléphone sonna, son corps lové / languide frissonna dans les draps de soie, elle empoigna l’engin. Au bout du fil une voix d’homme : « allo ! c’est Robert… Robert de Niro. Y’a Death Noce qui jouent ce soir ! » Contrariée elle répondit : « C’est à moi que tu parles !? Fuck ! c’est quoi ça !  

- Quoi ! Tu ne connais pas ! C’est les 5 filles cachées de David ! Oui David Bowie ! Elles explosent le taux de phéromones sur l’échelle de Vénus avec leur musique décadente et rock'n'roll !
- Ah mais ouiii, s’extasia-t’elle, c’est avec Céline la sirène, Leï la keyboardeuse, Marie-marie la hoolaguitaristehup / guitaristar, Dag à la basse hystérique et Julie à la basse sismique. Hic !
- C’est exactement ça ! Mais c’est à l’autre Robert, oui, Robert Desnos qu’elles ont préféré rendre un hommage musical percutant et protéiforme.
- J’arriiiiive !!!»