AGENDA SEPTEMBRE 2017 : JEU. 07: JEAN-LOUIS COSTES + DAS PATHETIK l SAM.16 : FASHION GARAGE x BLENNO DIE WURSTBRUCKE + DARFOUR l MAR. 19: LOS ORIOLES + OREILLONS l JEU. 21 : DEATHCRUSH + SHEIK ANORAK l JEU.28 : CHAFOUIN + JOHN MAKAY + LA BÊTE
OCTOBRE 2017 : MAR. 10: DOLPHIN FLIGHT + ME DONNER l VEN. 13: STATELESS + LISTIX (vernissage ROINMJ) l VEN. 20: LOVE CANS + DK DANCE + WEIRDÖ CREACK l VEN. 27: MARIA BERTEL & MARIACHI + LEMONES l D.29: ACCOU + RAYMONDE + BEAR BONES LAY LOW l MAR 31: SYCOMORE+ LIFESCARED + STUNTMAN

ARCHIVES - avril-mai 2016

Eight division
(Solo synthé / pédales / guitare - Paris)
Amalgame improvisé, couches successives de drone minimaliste, d'ambient suspendu vers noise définitive.


Duncan Pinhas

(Ambiances - Paris)

Ambiance vaporeuse crepusculaire, éclair d'energie, chansons "trouvées" susceptibles d'allier guitare, synthetiseur et voix. Duncan a joué des concerts de larsens, du rock incendiaire et
atmosphérique mais fait du hillbilly blues à la maison. Dernièrement, il se concentre sur le synthé dans des collaborations avec batteur "énergie fantôme" et avec son duo de techno analogique "vulcanizadora" qui pourrait être opérationnel sur cette tournée.



Saint TiTus
(solo darkwave basse)

Projet solo du guitariste/bassiste de Projet Piscine*. Basse / voix / drum Dark wave sans synthé, Chanson décharnée, Proto Metal avec des giclures de voix intestines

(*Projet Piscine: Duo free synth-flexipop / dark-prog : http://projetpiscine.blogspot.fr )



Cyclikweetos

(techno dark gogo - Paris)


Casio Judiciaire
(électro - Paris)
https://casiojudiciaire.bandcamp.com/


____________________________




ϟALUT ϟAMEDI
présente
Cuntroaches (xp hardcore / Berlin)
trio no wave furieux et magnifique de Berlin. ils sont venus en novembre à l'accueil froid et on s'était dit qu'on se reverrait. une chanteuse guitariste actrice, une batteuse et un bassiste.  avec des membres et anciens membres du groupe Batalj.

  


Mammoutt (électro-punk / Bxl)
meilleur duo Hard Tek Hardcore de Bruxelles du monde, avec Jérome élu meilleur sozie de Romain Duris en 1998 par moi même et au moins quelqu'un d'autre et Elliot chanteur du groupe Crête et Pâquerette. Le son de la Teuf tsé.





 Taule (Amiens)
solo amiénois synthé boite à rythme bien bien Nuke de Paper Jaxwin maître du collage papier et du larsen crâne de vache à la guitare.  membre de Merde Fantôme et Oreillons.
https://taule.bandcamp.com/releases

____________________________

PROJECTION D'UN ENTRETIEN ENTRE
JUDITH BERNARD ET HOURIA BOUTELDJA
A propos de son livre « Les Blancs, les Juifs et nous. Vers une politique de l’Amour Révolutionnaire »
Suivie d'une DISCUSSION




Le Parti des Indigènes de la République et, l'une de ses porte-paroles, Houria Bouteldja, dénoncent, face à l'antiracisme officiel, moral, paternaliste, et universaliste, réduisant le racisme à un phénomène individuel ou interindividuel, un racisme structurel, inscrit dans les institutions sociales et politiques, et même au cœur de l’État-nation moderne. Issu notamment de l'impérialisme colonisateur, ce racisme structurel est ainsi producteur de catégories sociales et statutaires non officielles (les races comme constructions sociales), parfaitement opératoires dans le champ social et politique, hiérarchisées à partir de la norme et du privilège blancs. Le racisme étant ainsi caractérisé comme système ou structure institutionnelle et politique, l'antiracisme devient donc en même temps critique radicale de l'Impérialisme, de l’État-nation  et du capitalisme.

Judith Bernard, metteur en scène, journaliste du site Hors-série est aussi fortement engagée dans la Gauche dite "Critique" représentée notamment par l'économiste/philosophe Frédéric Lordon, le Monde diplomatique, François Ruffin, etc. Cette "Gauche Critique", menant une lutte qui se veut radicale contre le néolibéralisme, occupe une place non négligeable dans les Mouvements "Nuits Debout". Or, force est de constater une faible présence des "indigènes" (catégorie sociale revendiquée par le P.I.R. incluant l'ensemble de la population des non-blancs descendant des colonisés) dans ces mouvements sociaux.
L'entretien entre Judith Bernard et Houria Bouteldja que nous proposons ici est basé sur le livre, récemment sorti, de cette dernière et appelant à une alliance entre les "blancs", les "juifs" et les "indigènes" (compris comme catégories sociales et politiques -malheureusement- opératoires) dans une perspective révolutionnaire, anti-impérialiste, antiraciste et contre l’État-nation. Cet entretien est ainsi l'occasion de s'interroger notamment sur la possibilité, et les conditions d'une convergence politiques des luttes antiracistes et anticapitalistes.
Les organisateurs de la soirée tiennent à préciser que LA DIFFUSION DE CET ENTRETIEN N'ENGAGE NULLEMENT NOTRE ADHÉSION SANS RÉSERVE A L'ENSEMBLE DE LA PENSÉE DE L'UN OU L'AUTRE DES DEUX PROTAGONISTES DE L'ENTRETIEN.  Nous n'ignorons pas la réputation sulfureuse de H. Bouteldja, et les accusations d'antisémitisme, d'homophobie, etc. dont elle fait l'objet. Si les critiques dont elle fait l'objet sont souvent caricaturales, il en est certainement un nombre non négligeable qui mérite l'attention, et qui dévoile la possibilité d'une inquiétante complaisance avec certaines formes de domination sociale au profit quasi-exclusif de la lutte antiraciste, conçue comme prioritaire. Nous diffusons  néanmoins cet entretien, d'abord parce que nous ne considérons, au regard de ses écrits et de ses interventions, H. Bouteldja ni comme une fasciste, ni comme une militante d'extrême droite. Ensuite parce que l'analyse du racisme structurel qu'elle propose est susceptible d'interpeller et aussi de nous questionner sur les conditions réelles d'une convergence politique entre les luttes anticapitalistes ou anti-néolibérales, et les luttes antiracistes effectives, mais aussi plus généralement sur les conditions d'une convergence entre les luttes contre les différentes formes de domination sociale (non seulement de classe et "raciale", mais patriarcale, hétérosexuelle, cis-sexuelle, etc.).

 Nous n'éluderons pas néanmoins la question des éventuels aspects réactionnaires de la pensée de H. Bouteldja, en l'évoquant dans la présentation précédant la projection, ainsi qu'en la proposant éventuellement comme l'un des sujets de la discussion qui suivra la diffusion de l'entretien.
indigenes-republique.fr



____________________________


sin col présentent :

PRINCESSE NÂPALM:
Punk Surf Electrobilly
https://www.facebook.com/princessenapalm/?fref=ts

VAGINA TOWN:
Rock Garage Déjanté
https://www.facebook.com/ginatown/?fref=ts
http://vagina-town.blogspot.fr/p/about-vagina.html


SEAL OF QUALITY
Chiptune Death Metal Exotica
https://www.facebook.com/sealofquality/?fref=ts
http://www.seal-of-quality.net/


Ouverture des portes : 20h30,
Début des concerts 21h15

____________________________

MARDI 10 MAI

Les bébés du bêton vous invitent à une soirée exceptionnelle

 


▲ MC TRACHIOTOMY (Trach)
is a New Orleans 9nt ward character. A rare collage of madness, highlighted by drunkenesque production, and cryptic lyrics. He defines a territory straddling rap, spoken-word, psychedelic rambling, prophetic sage Beefheart-ian wackiness, and lo-fi pop Residents' new-wave operas. It is the musical equivalent of a hurricane, sweeping away swamp gradeaux. This entertainer indulges in cartwheels of spy-thriller cocktail muzak, late-night, and that hip hop-jazz. This schitzo moffett ridicules music in grotesque acapella, like someone cooking an omelette while listening to classical music on the airwaves, in their underwear. Yes, it is that musical. This tour he is rolling with SPACE MONKEYS. Promoting his latest release RATSLIVEONNOEVILSTAR. The spontaneous creative intensity is simply frightening.
https://www.discogs.com/MC-Trachiotomy-Ratsliveonnoevilstar/release/4769865
http://www.touretterecords.com/tourettenl/integration.php
www.souncloud.com/mctrachiotomy



▲ COLOMBEY
(Electronic-Lo Fi-Chanson / Bruxelles)

https://soundcloud.com/colombey
https://www.youtube.com/watch?v=pwg-c2ubeGI


▲ TERRINE
(Electronic-Experimental / Amiens)

https://terrine.bandcamp.com/
____________________________



Bloody mary una chica band
São paulo – Bresil
Armée d'une guitare rouge comme le sang de son nom, bloody mary una chica band est un one woman band qui distille toutes ses forces dans un style garage puissant. Le son est déformé, le rythme est précis et la voix déchirée et ivre.Elle a fait ses début en 2013, puis a enchaîné sur une tournée à travers l'europe avec human trash dans lequel elle joue également, fabulous go go boy from alabama et d'autres groupes et one-man/woman band européens. De retour au brésil, elle a joué beaucoup de concerts dans différentes villes et participé à tout autant d'événements.En mai 2015, elle sort son premier album éponyme sur k7 avec quatre chansons par le label outprint. À l'heure actuelle elle vient de sortir un nouvel album, "heart disease", enregistré en live au caffeine sound studio par jonas morbach (the black needles) et luis tissot (fabulous go go boy from alabama, the dirty rats). Le nouvel album est publié par et mon cul c'est du tofu (paris), aux côtés de mandinga rec de goiania (brésil).
https://bloodymaryunachicaband.bandcamp.com/ https://www.facebook.com/bloodymaryunachicaband

Thee dirty rats
São paulo – Bresil
ça sonne cru et sale avec une touche new wave ; thee dirty rats est un duo de rock garage sans aucun doute, qui nous donne à entendre un rock n' roll minimaliste fait au moyen de 3 cordes tendues et 3 éléments de batterie. Il se sont formés en 2014 à sao paulo : luis tissot au chant, avec une cigar box guitare home made, branchée à une pédale de fuzz et fernando hitman à la batterie aux effets robotiques... http://theedirtyrats.bandcamp.com/releaseshttps://www.facebook.com/1558946914392915/videos/1574354532852153/

Jesus cry stalin
Paris – France
C'est chaud quand ça grince, c'est froid quand ça gratte. Un duo pas chic et pas cher : guitare,  violoncelle électrique, boîtapoum et pis des voix. Des voix qui racontent des histoires qui sentent plus la nouille froide que le romarin ! On les adore et on a hâte d'accueillir bien froidement ce duo qui vous fera tituber entre l'humour et les ténèbres...Un 6 titres 'démocccrasp', est dispo en k7.
http://gurdulu.org/jesuscrystalin.htm

____________________________




Manécante et Damné  (Rennes)
Parce que les bretons n'en ont pas voulus, Manécante et Damnée ont troqué leur harpe pour un son noise en bikini. Ce duo vous révérence en suspension de palpitant. La brosse à chiotte pour quotidien, la pleine lune en credo pendant que la musique pulse et porte les âmes. Bienvenu dans l'entre de l'autre, Patti Smith à Charleville et Totoro à Ploudalmézeau.

+Fureau+Mix by tonton


!!!PRIX LIBRE!!!

____________________________





ADOLF HIBOU
(boys-band bourrin, crust rock noise, chansons) // Montpelier

Créé durant l’été 2013, le boys-band bourrin Adolf Hibou, rejoint depuis peu par Tofie au chant est un savant mélange de générique des Musclés et de noise hystérique et mignon. Formation rudimentaire (chant/guitare/batterie), les membres d’Adolf Hibou portent un amour sans bornes pour les grosses distorsions et leur mère respective, leurs influences sont résolument ancrées dans le rock underground. Sortie du 1er album + nouveaux titres !!




SCREW TOOTH

(one-man, opéra-indus, noise, bitch-pop) // Denver USA

L’enfant d’amérique quitte son Colorado adoré le temps d’une tournée avec ses Adolf Hi-potes le temps d’une tournée française. Screw Tooth c’est du doré, du sang et du noir vinyle, un mélange étrange entre Queen et Nine Inch Nails le tout passé à la moulinette, un opéra indus étrange, tendre et violent from Denver, qui va botter 2 ou 3 culs.




SYCOMORE

(métal // Amiens)



____________________________ 




____________________________


 


PAPIER TIGRE
Loin des sentiers battus, le groupe s’est forgé une réputation scénique à coup de tournées marathons un peu partout dans le monde (Europe, USA, Amérique Latine, Asie) et d’invitations prestigieuses (ATP Festival). Un son singulier qui se mue depuis 10 ans à l’aide de 3 albums et plus de 500 concerts, sans oublier les multiples projets parallèles (’La Colonie de Vacances’, Room 204, the patriotic sunday, Al Von Stramm, Seilman Bellinsky) qui donnent encore plus de grain à moudre au trio hyperactif. Pour leur nouveau disque, le groupe
a choisi de travailler avec John Congleton (The Roots, The Paper Chase, Explosions In The Sky...). Entre frénésie, ambiances ambivalentes, transes, ruptures, coups de grâce, clins d’oeil pop et rythmes chaloupés, Papier Tigre poursuit sa route parsemée de singularité musicale et de classe naturelle, qualités qui font de ce groupe l’un des plus passionnants de la scène musicale hexagonale. 


JOHN MAKAY 
Duo guitare/batterie instrumental amiénois, JOHN MAKAY se compose de Romain, guitariste savant fou qui distille simultanément au gré d’arpèges mathématiques et de tappings une palette sonore qui couvre les mélodies les plus aigües comme les basses les plus rondes, et de Lalo, l’alchimiste rythmique du duo qui parsème le tout de rythmes syncopés donnant à l’ensemble un côté frénétique, envoûtant. Basée sur des boucles progressives, la construction des morceaux évoque autant la rage que des émotions profondes, on pense à Hella et Cheval de Frise.


____________________________





Avec
Christophe Siebert Philippe Boulfroy, ö' B3r0n,
Lady Rozita Ouech-Ouech, L'arme à l'oeil, Lisou, Nacime & Dom,
Freakita de l'infra, Koloktokuss, Krinator,
Axelle Crognier & Felix Jünemann...

lectures, chanson, danse, vidéos, performances, musique...

Concerts:
Fumo Nero & Chantal à demi morte

____________________________


Les Vendredis De Satan La viE PRESENTENT :
Une soirée pleine d'espoir pour les musiques noires!¤*

ϟ VIOLENT AND BEAUTIFUL ϟ




SISTER IODINE

Groupe de rock expérimental français pionnier formé par Lionel Fernandez, Erik Minkkinen et Nicolas Mazet à l'orée des années 90 SISTER IODINE est né sur les cendres de la no-wave, dont ils ont gardé l'énergie sauvage, collisionné à leur amour primitif du bruit et aux explosions des musiques free.

Au fil du temps plus caverneuse et retorse leur musique alterne frappes lourdes et primales transpercées, lacérées, par des déflagrations de guitares comme des tronçonneuses, cherchant là comme une forme de confusion terminale entre rock et chaos.



CARTE NOIRE
Dark ambiant YESS WAVE Amiens


☛ EXPO DU MOIS MACULES DES EDITIONS DU MONSTRE


P.A.F : 4€ souhaité (+ 2€ pour les non adhérents)
21 rue de Sully - Espace 18 - 80000 Amiens

soirée privée et associative